module seirich

module metophy page

module documentation

Suivez-nous ...

            

Filière du commerce alimentaire

Les employés des hypermarchés, supermarchés, drives, entrepôts et commerces de proximité sont exposés à de nombreux risques liés à leur activité professionnelle. Retrouvez ici des informations sur l’évaluation des risques, les bonnes pratiques de prévention, des documents et des aides financières pour vous accompagner dans votre démarche de prévention.

 

Quels sont les résultats statistiques en termes d'accidents du travail et de maladies professionnelles ?

Les chiffres 2016 de la filière commerce alimentaire en Bourgogne-Franche-Comté

 

 

Hypermarché

supermarchés

drives (1)

Entrepôts

(2)

 

Commerces de

proximité (3)

Nombres d'établissements 741 123 4288
Nombres de salariés 24 918 5 237
14 218
Nombres d'accidents du travail (AT) 1 389 399 503
Nombres de maladies professionnelles (MP) 166 26 53
Nombres de jours de travail perdus (AT+MP) 114 078
27 919
31 118

Coûts moyens par AT/MP, hors rentes - 2014 à 2016

3 020 € 3 707 € 2 871€

 

(1 ): Code risque 521FB "Grande et moyenne distribution et Drive – Vente par automate"
(2) : Codes risques 631EE "Entreposage et stockage non frigorifique non reliés à une voie d'eau. Entreposage de liquides en vrac"
et 631DA "Entreposage frigorifique"
(3) : Codes risques 158CD "Commerce de détail (avec ou sans fabrication) de pain, pâtisserie, confiserie et chocolats",
521BC "Commerce de détail de produits laitiers, de produits surgelés, de fruits et légumes, de boissons et d'alimentation générale"
et 522CB "Commerce de détail de viandes, poissons, charcuterie artisanale y compris traiteurs, organisateurs de réception"

Comment évaluer vos risques ?

L'évaluation des risques professionnels (EvRP) consiste à identifier les risques auxquels sont soumis vos salariés, en vue de mettre en place des actions de prévention couvrant les dimensions techniques, humaines et organisationnelles. Elle constitue l'étape initiale de toute démarche de prévention en santé et sécurité au travail.
Les résultats de votre EvRP sont formalisés dans un "document unique", mis à la disposition de vos salariés, des membres du CHSCT, et des délégués du personnel.

La démarche d’évaluation des risques se réalise en 4 étapes :

 carre bleu 1  Identifier l'ensemble des situations de travail existantes dans votre établissement
 carre bleu 2  Évaluer les risques auxquels exposent ces situations de travail,
 en faisant participer le personnel concerné
 carre bleu 3  Classer les risques identifiés selon les critères de gravité,
 de fréquence et de nombre de salariés exposés
 carre bleu 4  Définir le plan d'action des mesures de prévention en découlant

 

Quels sont vos principaux risques professionnels ?

À des degrés divers, les activités de votre secteur exposent vos employés :

  • à des risques liés aux manipulations et manutentions manuelles : mise en rayon, picking, encaissement, etc.
  • aux risques de chutes et glissades de plain-pied , chutes de hauteur,
  • aux risques liés à l’utilisation d’outils, de machines et d’engins : compacteur, scie à os, cutter, couteau, chariot élévateur, etc.
  • aux risques psychosociaux : stress, violences, relations difficiles avec la clientèle, etc.
  • à des conditions de travail contraignantes : horaires décalés, travail à temps partiel subi, contrats précaires, etc.
  • à des nuisances liées à l’ambiance physique de travail : bruit, éclairage, température, etc.

Des mesures sont à rechercher pour limiter les risques d’atteintes à la santé mais aussi le turnover et l’absentéisme. Dans le respect des principes généraux de prévention du Code du travail, elles doivent avoir pour objectif, chaque fois que cela est possible, d’éviter les risques ou à défaut, de mettre en place des mesures de protection collectives.

Quelles sont les mesures de prévention pour traiter vos risques ?

Les mesures de prévention concernent principalement :

  • L’organisation du travail : la répartition des tâches, l’anticipation des pics d’activité, l’anticipation des plannings, la formation et l’information du personnel, etc.
  • L’aménagement des locaux et des postes de travail : les revêtements de sols, l’éclairage des locaux, les lieux et moyens de stockage, les quais de chargement/déchargement, etc.
  • Les équipements : les équipements et moyens de manutention (transpalette électrique, à grande levée, ou manuel, diable…), les véhicules de livraison, les installations électriques, les produits chimiques, etc
 
Pour aller plus loin

- La Carsat BFC et ses partenaires vous proposent des formations

 

 

Documentation

Hypermarchés - Supermarchés - drives
 
Entrepôts
 
 
 
Commerces de proximité
 
 

Quelles sont les aides financières possibles ?

Mon entreprise emploie moins de 50 salariés

Les aides financières simplifiées (AFS) ont pour objet de développer la prévention des risques professionnels dans les petites entreprises.
Afin de réduire les risques à l’origine de leur sinistralité, la Carsat peut attribuer une subvention après signature d'une convention fixant les engagements respectifs.

 

Retrouvez les aides financières qui vous intéressent et leurs conditions d’obtention :

petit picto aide filmeuse FILMEUSE + : troubles musculosquelettiques et chutes liés au filmage des palettes à la main - Sous réserve de disponibilités budgétaires
petit picto sinistralite atypique SINISTRALITÉ ATYPIQUE : acquisition de différents matériels - Sous réserve de disponibilités budgétaires
petit picto tms action TMS PROS ACTION : troubles musculosquelettiques pour agir durablement - Sous réserve de disponibilités budgétaires
petit picto tms diagnostic TMS PROS DIAGNOSTIC : troubles musculosquelettiques pour identifier les risques - Sous réserve de disponibilités budgétaires

petit picto contrat tpe

Contrat TPE : tous projets d'amélioration des conditions de travail des salariés

 

 Mon entreprise emploie moins de 200 salariés

Vous pouvez solliciter un contrat de prévention. Ces contrats sont établis entre la Carsat et l’entreprise concernée par une convention nationale d’objectifs signée avec la Cnamts.

Cette convention d’objectifs (CNO) fixe un programme de prévention spécifique à la branche d'activité dont elle relève.

Le contrat de prévention vous permet de bénéficier, sous conditions, d'une aide financière pour améliorer les conditions de travail des salariés au sein de votre entreprise.